Janvier 2022

Publié le Catégories News

Les 0,1 % des plus riches sont le Capitalisme Mondial.

Tout l’appareil capitaliste mondial: entreprises, gouvernements, entités supranationales, médias corporatifs d’état, universités … a été mis en service pour atteindre l’objectif du totalitarisme pathologisé de la nouvelle normalité, indispensable pour que le Capitalisme perdure.

Ce totalitarisme c’est le désir de contrôler complètement tous les aspects de la société et chaque comportement et pensée individuels. C’est la poursuite fanatique du contrôle total, de l’uniformité idéologique absolue et de l’élimination de toute dissidence.

Ce totalitarisme de la nouvelle normalité se présente comme une réaction à une urgence de Santé Publique Mondiale. Cela suite à une propagande à terroriser les masses dans une hystérie insensée afin d’obtenir une soumission totale de la population.

C’est ainsi qu’une injection génique expérimentale obligatoire et contrôlée, présentée comme un vaccin, dans une urgence de santé publique mondiale a été promulguée.

Comme toutes les entités supranationales, l’industrie pharmaceutique fait partie du capitalisme mondialisé, elle a pu s’imposer en toute impunité.

L’arme biologique de l’injection expérimentale de l’ARNm a plusieurs détentes dont celles d’obtenir une soumission et un contrôle total de la population.

Ainsi les 0,1%détenteurs du capitalisme mondial pourront ils poursuivre leur emprise et leur survie. en effet les limites de la la Terre et les méfaits irréparables du capitalisme font qu’ils exigeront d’énormes sacrifices de la population pour rester les maîtres du monde.

Actuellement la majorité collabore à sa perte, sans en avoir conscience, du fait de la manipulation par l’idéologie dominante. Ceux qui résistent (des parias, des idiots, des monstres à éliminer de toute vie sociale)

Face à ces attitudes violentes, notre vigilance et notre intelligence s’exercent avec beaucoup de chaleur humaine et de respect.

Avec détermination nous résistons à cet asservissement en cours et nous luttons pour nos libertés en citoyens responsables.

JL Etchegaray